Ligue cardiologique Belge

Semaine du cœur 2016

POUR MON CŒUR, LE TEMPS EST COMPTÉ. PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE, JE M’Y METS, JE M’Y TIENS.

RECEVOIR LA BROCHURE DE LA CAMPAGNE GRATUITEMENT

Maladies cardiovasculaires en Belgique : le constat

  • En Belgique, 31 000 décès par an sont dus aux maladies cardiovasculaires.
  • Ces affections sont insidieuses. Elles ne se déclarent qu’après une longue et lente atteinte des artères suite à l’agression progressive de la paroi artérielle par divers facteurs génétiques et environnementaux. On les appelle facteurs de risque. 
  • Parmi ces facteurs, plusieurs peuvent être corrigés à savoir l’hypertension artérielle, le taux de cholestérol élevé, l’excès de poids, l’excès de sucre, le tabagisme, le manque d’activité physique. 
  • Mais ces facteurs sont très souvent sous-diagnostiqués car souvent asymptomatiques c’est-à-dire que les patients ne présentent pas ou peu de symptômes.
  • C’est la raison pour laquelle une détection précoce et régulière de ces facteurs est très importante. Celle-ci permettra de prévenir la maladie cardiovasculaire avant même que celle-ci ne soit déclarée.
  • Des mesures hygiéno-diététiques, des visites de contrôle, éventuellement un traitement seront recommandés au patient.
    PREMIÈRE CAUSE DE MORTALITÉ EN EUROPE ET EN BELGIQUE PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE : JE M’Y METS, JE M’Y TIENS 

Maladie du cœur et des artères : une maladie silencieuse

  • Est causée par de multiples facteurs de risque cardiovasculaires
  • Peut être longtemps silencieuse
  • Est influencée par votre mode de vie : alimentation, activité physique, tabac,…
  • Dépend des antécédents familiaux (hérédité)

L’élément clé : mesurer

L’élément-clé pour prévenir les maladies cardiovasculaires est la gestion des différents facteurs de risque tels que la pression artérielle élevée, le cholestérol élevé, un taux élevé de sucre dans le sang, la surcharge pondérale, le manque d’activité physique.
Une détection régulière est très importante car celle-ci permettra de connaître précocement votre niveau de risque avant même que la maladie cardiovasculaire ne soit installée.
Ce geste peut servir de déclic pour réagir, adapter votre mode de vie au quotidien et éventuellement suivre un traitement. Vous devenez ainsi maître et acteur de la santé de votre cœur et de vos artères. N’attendez pas 45 ans pour connaître vos chiffres du cœur !

CONNAISSEZ-VOUS VOS FACTEURS DE RISQUE ? LES AVEZ-VOUS DÉJÀ MESURÉS ?
MESURER C’EST SAVOIR. SAVOIR C’EST DÉJÀ PRÉVENIR

Brochures Prévention cardiovasculaire - Campagne

Mesurer c’est savoir. Savoir c’est déjà prévenir

Témoin d’un arrêt cardiaque ?

COMMENT LE RECONNAITRE ?

La victime perd connaissance, ne réagit pas à une forte voix et ne respire pas ou de manière très irrégulière.

COMMENT REAGIR ?

Appelez le 112
et donner l’adresse précise

Commencez le massage cardiaque :
a. Placez les mains au centre du thorax
b. Comprimez la poitrine 30x au rythme de «Staying Alive» (min 100/minute)

Défibrillez à l’aide d’un DEA :
allumez-le et suivez ses instructions

Quand les services d’urgence sont arrivés, soyez fier, vos mains ont sauvé une vie…Devenez un Chevalier du Cœur !

1 minute gagnée, c’est 10% de chance de survie en plus !
Nous avons tous le pouvoir de sauver des vies !

Introduisez votre numéro INAMI :

Test_inami
Je suis médecin
reCAPTCHA

QUIZZ DU COEUR

[charitable_registration]

QUIZZ DU COEUR

Testez-Vous
Vous êtes un(e)
Quel âge avez-vous ?
Avez- vous des antécédents cardiaques ?
Avez-vous du diabète ?
Avez-vous un problème de cholestérol ?
*
Avez-vous de l’hypertension ?
*
Un membre de votre famille a-t-il présenté une maladie cardiovasculaire ?
Fumez-vous quotidiennement?
Avez-vous une activité physique régulière ?
(L’équivalent d’au moins 30 minutes de marche quotidienne 5 jours par semaine.)