Menu

L’hypertension artérielle

La tension artérielle, c’est quoi ?

La tension artérielle correspond à la pression exercée par le sang sur la paroi des vaisseaux lorsqu’il y circule. Cette pression se mesure à l’aide d’un brassard pneumatique qui comprime le bras qui dégonfle progressivement. La tension artérielle peut être prise par un médecin ou par le patient lui-même.

Elle se mesure en millimètres de mercure (mmHg) et s’exprime par deux chiffres :

  • la pression maximale exercée par le sang sur la paroi des vaisseaux, au moment où le sang est éjecté du ventricule gauche lors de sa contraction (tension systolique) ;
  • la pression minimale, lorsque le ventricule gauche est au repos, complètement relâché (tension diastolique).

Quelle tension artérielle dois-je avoir pour être en bonne santé ?

La tension artérielle est extrêmement variable au cours des 24 heures

Elle est habituellement basse la nuit et lors des périodes de repos au cours de la journée. Elle s’élève avant même le réveil et présente des pics plus ou moins importants lors des activités journalières.

(chiffres pour l’adulte)

Si vous présentez d’autres facteurs de risque, la limite de la tension artérielle acceptable est plus basse. Par exemple il est admis que la limite supérieure pour quelqu’un qui présente un diabète est de 130/80 mmHg.

Fréquence de l’hypertension artérielle

L’hypertension n’est pas rare dans les pays industrialisés. En fait, elle y touche environ 1 personne sur 4. En Belgique, on compte près de 2.500.000 personnes hypertendues. Parmi elles, seules 1.250.000 sont diagnostiquées et seules 625.000 sont traitées pour l’hypertension.

Pourquoi cette difficulté de diagnostic ?

L’hypertension artérielle est une affection qui, dans la majorité des cas et pendant longtemps, évolue à bas bruit. Cette maladie est “silencieuse” et l’hypertendu ne se sent pas malade. 

Mais alors, pourquoi doit-on la soigner ?

L’hypertension artérielle prédispose :

  • aux maladies cardiovasculaires comme l’infarctus du myocarde ou l’accident vasculaire cérébral (les deux premières causes de décès en Belgique) ;
  • à l’insuffisance rénale. 

Accompagnée d’autres facteurs de risque, l’HTA peut multiplier par 2 ou 3 la probabilité d’accident cardiaque ou cérébrovasculaire. Cette situation du cumul de plusieurs facteurs de risque, même peu prononcés, est très dangereuse, et malheureusement extrêmement courante. 

Sans cumul avec d’autres facteurs de risque cardiovasculaires, le risque lié à l’HTA reste relativement modeste tant que les valeurs tensionnelles ne dépassent pas 160/100 mmHg. 

De nombreux travaux ont montré que le traitement de l’HTA permettait de diminuer la probabilité de problèmes cardiaques et cérébrovasculaires. Cependant, les chiffres, bien que rassurants, indiquent clairement que le traitement ne permet pas de ramener le risque au niveau des sujets n’ayant jamais présenté d’HTA. Ce qui montre toute l’importance de la recherche et du traitement des autres facteurs de risque associés.

Comment détecter l’HTA ?

Seule la mesure systématique de la pression artérielle lors de chaque contact médical permet de détecter l’hypertension artérielle. Notons que la fréquence de l’hypertension augmente avec l’âge et touche ainsi 60% des personnes âgées.

Quel est le traitement ?

  • Modifications des habitudes de vie – avoir une vie plus active, arrêter de fumer, manger moins de sel, récupérer un poids sain, etc.
  • Traitement médicamenteux – si ces modifications sont insuffisantes, on passe à des médicaments antihypertenseurs et il est souvent nécessaire d’en associer au moins deux pour contrôler efficacement la tension artérielle.

Les réponses aux questions qui vous tiennent à cœur –

1. Qu’est-ce qu’une tension normale et à partir de quelles valeurs parle-t-on d’hypertension ?

Partout dans le monde, la tension artérielle est exprimée en mmHg (millimètres de mercure). La tension artérielle est normale lorsque la tension systolique est inférieure à 140 mmHg et la tension diastolique, inférieure à 90 mmHg. Pour les personnes atteintes de certaines maladies, comme le diabète ou une affection rénale sévère, les limites de la tension normale sont plus basses.

2. L’hypertension est-elle dangereuse pour le système cardiovasculaire ?

L’hypertension augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Une tension trop élevée aggrave surtout le risque d’accident vasculaire cérébral et d’infarctus du myocarde.

3. Quelques règles d’or pour éviter l’hypertension ?

  • Adopter une alimentation saine (limiter le sel et les graisses, consommer suffisamment de fruits et légumes)
  • Éviter l’excès de poids
  • Bouger suffisamment (30 minutes d’exercice physique modéré au moins 3 x par semaine)
  • Limiter sa consommation d’alcool 
  • Eviter de fumer, car le tabagisme aggrave le risque d’artériosclérose (épaississement et durcissement de la paroi des artères) précoce

4. Quel est l’objectif d’un traitement antihypertenseur ? Pourquoi traiter l’hypertension ?

L’hypertension artérielle augmente le risque de maladies cardiovasculaires, et  surtout celui d’accident vasculaire cérébral, d’infarctus du myocarde, de vasculopathie et de néphropathie. Il est prouvé que la diminution de la tension artérielle réduit ce risque.

5. Quels sont les symptômes de l’hypertension ?

La majorité des patients hypertendus se sentent bien. Ils ne présentent pas le moindre symptôme. Mais lorsque certains patients présentent des symptômes d’hypertension, c’est le mal de tête qui est le plus fréquent.




Témoin d’un arrêt cardiaque ?

COMMENT LE RECONNAITRE ?

La victime perd connaissance, ne réagit pas à une forte voix et ne respire pas ou de manière très irrégulière.

COMMENT REAGIR ?

Appelez le 112
et donner l’adresse précise

Commencez le massage cardiaque :
a. Placez les mains au centre du thorax
b. Comprimez la poitrine 30x au rythme de «Staying Alive» (min 100/minute)

Défibrillez à l’aide d’un DEA :
allumez-le et suivez ses instructions

Quand les services d’urgence sont arrivés, soyez fier, vos mains ont sauvé une vie…Devenez un Chevalier du Cœur !

1 minute gagnée, c’est 10% de chance de survie en plus !
Nous avons tous le pouvoir de sauver des vies !

Introduisez votre numéro INAMI :

Test_inami
Je suis médecin
reCAPTCHA

QUIZZ DU COEUR

[charitable_registration]

QUIZZ DU COEUR

Testez-Vous
Vous êtes un(e)
Quel âge avez-vous ?
Avez- vous des antécédents cardiaques ?
Avez-vous du diabète ?
Avez-vous un problème de cholestérol ?
*
Avez-vous de l’hypertension ?
*
Un membre de votre famille a-t-il présenté une maladie cardiovasculaire ?
Fumez-vous quotidiennement?
Avez-vous une activité physique régulière ?
(L’équivalent d’au moins 30 minutes de marche quotidienne 5 jours par semaine.)