Menu

Le risque cardio-vasculaire global

Notre comportement quotidien cumulé à certaines petites anomalies de notre état de santé augmentent la probabilité d’être victime d’un problème cardiovasculaire. Ces comportements et ces anomalies ainsi que certaines particularités individuelles constituent ce que l’on appelle des facteurs de risque cardiovasculaires.

Il est possible de corriger la majorité des facteurs de risque

La liste des facteurs de risque cardiovasculaires est longue et contre certains d’entre eux nous ne pouvons rien. C’est le cas de :

  • l’hérédité familiale
  • l’âge,
  • le sexe

Heureusement, il existe des facteurs de risque qu’il est en notre pouvoir de corriger pour diminuer notre risque cardiovasculaire. Les plus connus et les plus dangereux sont

  • le tabagisme
  • l’hypertension
  • le cholestérol
  • le manque d’exercice
  • l’obésité
  • Le diabète

Association de malfaiteurs

Chacun des facteurs de risque pris isolément est capable de majorer la probabilité de problèmes cardiovasculaires d’un individu. Lorsqu’une personne cumule plusieurs facteurs, même de façon peu prononcée, son risque est plus grand.

Que quelqu’un qui présente deux facteurs de risque ait une probabilité de problèmes cardiovasculaires que quelqu’un qui n’en présente qu’un n’étonnera personne. Mais il est en revanche plus étonnant, mais hélas vrai, que quelqu’un qui est “un peu” trop gros, qui fait “un peu” de cholestérol et dont la pression artérielle est “un peu” trop élevée a, dans la majorité des cas, un risque cardiovasculaire beaucoup plus important que quelqu’un qui présente une seule de ces anomalies de manière plus prononcée.

Une situation qui appelle à une reprise en main

En Belgique, parmi les sujets de 15 ans et plus, il y en a environ :

  • 1 200 000 dont la pression artérielle dépasse 140/90 mmHg et probablement autant qui sont dans la même situation, mais qui ne le savent pas,
  • 250 000 qui ont un diabète de type 2 et probablement autant dont le diabète est méconnu,
  • 3 300 000 qui sont en surpoids ou franchement obèses,
  • 2 800 000 qui fument tous les jours,
  • 4 000 000 à 5 400 000 qui n’ont pas suffisamment d’activités physiques.

Conséquence de cette situation peu réconfortante, en dépit des indéniables progrès de la médecine, les maladies cardiovasculaires restent le fléau numéro 1 en Belgique, responsables annuellement de plus du tiers des décès. Et dans 10% des cas, ces décès frappent des sujets de moins de 65 ans. Clairement la mise en évidence des facteurs de risque et leur correction systématique est une nécessité absolue.

3 300 000 belges sont en surpoids ou franchement obèses…

Témoin d’un arrêt cardiaque ?

COMMENT LE RECONNAITRE ?

La victime perd connaissance, ne réagit pas à une forte voix et ne respire pas ou de manière très irrégulière.

COMMENT REAGIR ?

Appelez le 112
et donner l’adresse précise

Commencez le massage cardiaque :
a. Placez les mains au centre du thorax
b. Comprimez la poitrine 30x au rythme de «Staying Alive» (min 100/minute)

Défibrillez à l’aide d’un DEA :
allumez-le et suivez ses instructions

Quand les services d’urgence sont arrivés, soyez fier, vos mains ont sauvé une vie…Devenez un Chevalier du Cœur !

1 minute gagnée, c’est 10% de chance de survie en plus !
Nous avons tous le pouvoir de sauver des vies !

Introduisez votre numéro INAMI :

Test_inami
Je suis médecin
reCAPTCHA

QUIZZ DU COEUR

[charitable_registration]

QUIZZ DU COEUR

Testez-Vous
Vous êtes un(e)
Quel âge avez-vous ?
Avez- vous des antécédents cardiaques ?
Avez-vous du diabète ?
Avez-vous un problème de cholestérol ?
*
Avez-vous de l’hypertension ?
*
Un membre de votre famille a-t-il présenté une maladie cardiovasculaire ?
Fumez-vous quotidiennement?
Avez-vous une activité physique régulière ?
(L’équivalent d’au moins 30 minutes de marche quotidienne 5 jours par semaine.)